thedickheads;musique;groupe;rock;rockalternatif,paris;france

Dans le sac de Mademoiselle B, ma place de concert pour aller découvrir le nouveau groupe dont j’entends parler depuis leur fondation en 2014. The Dickheads. Tout juste un an après la fondation du groupe, ils ont assuré pendant 45 minutes lors de leur première scène à Paris en avril. Leur rock alternatif, c’est du pur son, du vrai qui envoie la purée comme j’aime.

Le rendez-vous est donné au bar Les Cariatides, en plein coeur de Paris dès 20h. Bon, comme à mon habitude, je suis en retard. Oups de 30 minutes… Heureusement, ma pote m’informe que le concert commencera à 20h45, sauvée! En arrivant dans le bar, place à la traditionnelle pinte de chaque concert. Direction le sous sol, je découvre une petite salle. Chacun prend place sur les banquettes. Sympa cette petite salle de concert, cela crée de la proximité entre le groupe et le public.

Le groupe. Il est composé de quatre membres. Cédric (chanteur/guitariste) et Charly (guitariste rythmique), deux potes créent le groupe. Puis, Chris (batteur) et Ismaël (bassiste) les rejoignent. Dès leur première chanson, j’adore. Le public applaudit. Le chanteur présente le groupe et nous informe que c’est leur toute première scène. Pression ! Tout se passe bien, pas de mauvaises surprises, hormis le micro du chanteur qui ne voulait pas se remettre en place pendant plusieurs minutes. En fait, j’ai envie de les voir sur une scène. Oui, d’être dans la fosse et bouger au rythme de leurs chansons. Un peu difficile pour moi de voir un concert de rock en restant assise. La petite salle de concert ne se prête pas vraiment à rester debout (ou sinon les gens derrière ne voient plus rien). 

[youtube width=”900″ height=”490″]https://www.youtube.com/watch?v=EJ577P0LTww[/youtube]

Niveau identité du groupe, ils ont encore du chemin à parcourir, qu’on se le dise. Il manque un/une styliste pour les membres du groupe. Juste en écoutant leur son, on les imagine dans un style rock’n’roll, qu’ils « fassent péter » la veste en cuir, le tee shirt blanc avec les cheveux ébouriffés. Un air de Alex Turner de Artic Monkeys ou Blur et Oasis. Ils ont travaillé d’arrache pieds pendant un an pour tout donner au niveau du son, leur identité arrivera plus tard j’imagine.

Pour les voir prochainement, ils seront présents lors de la  Fête de la musique le 21 juin prochain au Café Chambertin. En attendant, voici une autre vidéo. On ne peut que leur souhaiter le meilleur et de commencer très vite “la grande scène”, c’est sûr je serais dans la fosse tout devant !

[youtube width=”900″ height=”490″]https://www.youtube.com/watch?v=-uwnjKBPoP0[/youtube]

Retrouvez-moi aussi sur Facebook ou Instagram, à bientôt !